Archive pour la catégorie 'Scène d’antologie'

Une scène d’anthologie

La scène la plus célèbre du roman se situe au début du récit de la page 7 à la page 10, c’est le passage où le narrateur attrape une vipère et à l’aide de son poing l’étrangle, d’où le nom du récit « Vipère au poing ».

Une scène d’anthologie dans Scène d'antologie

Cette scène fait penser au mythe d’Hercule à sa naissance. Ce mythe est d’ailleurs cité à la page 7, de la ligne 7 à la ligne 10 :

« Hercule au berceau étouffant les reptiles : voilà un mythe expliqué ! Je fis comme il a dû faire : je saisis la bête par le cou, vivement. »

Héraclès en grec, fils de Zeus et d’une simple mortelle, Alcmène. Alcmène vivait à Thèbes avec son époux Amphitryon, petit-fils de Persée. Zeus désirait engendrer un fils avec elle, il la considérait comme la plus parfaite des mortelles. Pour cela, il profita d’une absence de son mari, parti en guerre, pour prendre l’apparence de ce dernier. Alcmène, convaincue qu’il s’agissait d’Amphitryon passa la nuit avec le dieu et procréa le futur Héraclès appelé Hercule chez les Romains. Dés le lendemain, le véritable Amphitryon revint. Zeus lui-même lui expliqua la situation, et le mari trompé accepta de devenir le père nourricier du futur héros. Cet enfant, promit Zeus, allait connaître un destin exceptionnel. Cependant, Amphitryon fit lui aussi un enfant à sa femme et Alcmène attendit des jumeaux ! Tout allait pour le mieux, et Zeus racontait à tous dans l’Olympe qu’allait naître dans la famille de Persée un futur roi très puissant. Mais c’était sans compter la jalousie d’Héra, la noble épouse de Zeus qui résolut de se venger. La jeune épouse d’un oncle d’Amphitryon attendait elle aussi un enfant. Héra retarda la naissance des jumeaux et fit naître avant eux leur cousin, Eurysthée, qui devint ainsi le « roi » dont Zeus avait prédit la naissance dans la famille. Mais Héra ne se contenta pas de déranger les plans de son époux. Quand les jumeaux eurent 8 mois, elle fit surgir de leur berceau deux énormes serpents. Le jumeau d’Hercule, Iphiclès, se mit à hurler mais son frère, gardant son sang froid, les étrangla.

mythe d'hercule à sa naissance

 

Hercule étranglant les serpents introduits par Héra dans son berceau

Publié dans:Scène d'antologie |on 15 novembre, 2014 |1 Commentaire »

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja
| Seulement mes mots