Chapitre 16 : Le génie de la méchanceté nous habitait tous

La situation s’est envenimée, Folcoche est exaspérée car le père a levé une punition qu’elle avait attribué à Frédie donc elle devient encore plus odieuse que d’habitude et les enfants le lui rendent bien. Jean se débrouille même pour installer la méfiance entre Folcoche et le nouveau précepteur, très complice avec leur mère. La guerre civile s’installe à la maison. Les enfants deviennent odieux à leur tour, méchant comme leur mère car c’est l’éducation qu’ils reçoivent. Ils sont contaminés par la méchanceté de la mère. C’est d’ailleurs à ce moment-là qu’ils essayèrent de tuer leur mère.

Publié dans : Des phrases clés |le 23 novembre, 2014 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 28 novembre 2014 à 20 h 42 min Estermann écrit:

    L’explication est cohérente et détaillée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja
| Seulement mes mots