Quelle est la phrase de Folcoche qui aurait pu toucher le narrateur ?

La phrase qui aurait pu toucher le narrateur est : « Pourtant je vais te dire une chose : il n’y a aucun de mes fils qui me ressemble plus que toi. Allez ! Fiche-moi le camp. »

Cette phrase aurait pu toucher le narrateur car, venant de sa mère qu’il déteste, cela aurait pu le vexer. Cette phrase aurait pu aussi adoucir l’opinion qu’il a de sa mère mais ce n’est pas le cas.

Telle mère, tel fils ! ou pas ?

Publié dans : Des interprétations |le 22 novembre, 2014 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 28 novembre 2014 à 21 h 05 min Estermann écrit:

    Très bien.

    Répondre

Laisser un commentaire

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja
| Seulement mes mots